EN VOYAGE AVEC ROMAIN LANGASQUE

Alors que la saison commence sur le continent européen, le joueur français Romain Langasque revient sur les moments clé de sa saison et passe en revue ses prochains tournois.

Nous sommes maintenant sur la période des grands tournois européens, l’Irish, le British et le Scottish. Pour ma part, le golf est une question de confiance et d’attitude. Le jeu en lui-même ne vient pas en une nuit, j’ai donc beaucoup travaillé sur mon attitude et mon approche du jeu. J’ai joué au BMW International Open et j’ai maintenant une semaine de repos pour me préparer pour l’Irish Open.

J’ai beaucoup de préparation à faire sur les semaines à venir, et la concentration est la clé. Je me focalise sur le British Open car c’est le tournoi le plus important, mais je n’oublie pas non plus l’Irish et le Scottish. C’est la deuxième fois que je joue au British Open, mon premier était en tant qu’amateur, j’ai donc hâte de relever ce nouveau défi.

Le golf est un jeu qui demande beaucoup d’énergie et de décisions difficiles à prendre au cours d’une partie. La clé de mon jeu depuis le début de l’année est mon driving. C’est un point fort qui me permet de prendre beaucoup de fairway et d’avoir plus d’options de jeu. Je vais continuer à travailler avec mon coach sur ce point pour devenir un adversaire de taille lors des prochains tournois.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Romain Langasque Mus (@lancaisse18) on

Le camion du Tour est un avantage considérable et encore plus avec l'équipe du Tour TaylorMade. Avoir des personnes comme Mark, Sam et Adrian est un atout, ils excellent dans leur travail et je peux leur faire confiance à 100%. À chaque fois que j'ai une demande, je sais que je vais avoir les meilleurs clubs dans les mains, et avec les spécifications dont j'ai besoin. En général, je n'aime pas beaucoup changer de club, mais au British Masters le vent m'a obligé à faire un fer 3 un peu plus fermé que les autres. Il a été fait dans le camion du Tour immédiatement puis j’étais de retour sur le parcours pour le tester.

Depuis le début de la saison, mes statistiques de putting étaient correctes mais pouvaient être meilleures. J'ai essayé Spider X en Chine et c'est l'une des principales raisons pour lesquelles j'ai obtenu d'excellents résultats là-bas et au Danemark ! Jusqu’à présent cette année, toutes les fois où j’ai bien putté ont fait la différence.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

@lancaisse18 💰 making machine! #spider #teamtaylormade 🔥#volvochinaopen

A post shared by adrianrietveld (@adrianrietveld) on

Pour revenir sur mon expérience en Chine, c'était un parcours magnifique et je me suis préparé pour bien jouer au Danemark. J'ai su rester solide sous pression et faire un bon jeu. Je garde de très bons souvenirs de ces trois derniers tournois, l’atmosphère du British Masters était l’une des meilleures que j’ai vécues !

Les tournois de ces prochaines semaines sont très importants et peuvent être déterminants pour ma saison, il est donc temps de rester concentré le plus possible.